La sélection en Master : Top ou Flop ?

Récemment le conseil d’Etat (juge administratif suprême) s’est prononcé face au débat sur la sélection en master. En effet, dans beaucoup d’universités, une sélection se faisait, et se fait encore entre le master 1 et le master 2. De nombreux étudiants se sont vu voir refusé l’accès au M2 et ont décidé de mener une action contre leur université devant les tribunaux administratifs pour obtenir gain de cause.

La juridiction a tranché au visa de l’article L.612-6 du code de l’éducation en faveur des étudiants en rappelant un principe déjà énoncé en 1994, à savoir qu’il est impossible d’opérer une sélection en master, sauf dans les formations inscrites dans un décret prévu par la loi.
« L’admission à une formation relevant du deuxième cycle ne peut faire l’objet d’une sélection basée sur les capacités d’accueil de l’établissement, le succès à un concours, ou l’examen du dossier des candidats, que si cette formation figure sur une liste limitative établie par décret. Cette règle s’applique tant pour les formations de première que de deuxième année de master ».
A noter que ce décret n’existe toujours pas. De fait, la sélection est illégale.
Mais l’aventure ne s’arrête pas là ! La prochaine étape va être la décision politique adoptée par le secrétaire d’Etat de l’Enseignement supérieur. Les syndicats étudiants tels que l’Unef et la Fage manifestent également leur « opposition » face à cette sélection et invite la CPU (conférence des présidents d’université) a trouver un compromis « afin de répondre au double objectif de sécurité juridique pour les établissement et de droit à la poursuite d’étude pour les étudiants ».

Et toi, qu’en penses-tu ?

Newsletter

Abonnez vous gratuitement à notre Newsletter

Agenda

Aucun événement

Faites un don