Les dérives institutionnelles de la lutte contre la radicalisation

Laïcité à l’école

 

Le 21 novembre 2014, le journal Mediapart publie sur son site internet un document interne provenant du rectorat de Poitiers à destination des chefs d’établissement de la Vienne avec pour titre “Prévention de la radicalisation en milieu scolaire.

 

Ce document est censé apporter un éclairage aux équipes éducatives quant aux prétendus signes de radicalisation des élèves. Nous comprenons très vite à la lecture de celui-ci qu’il s’agit d’un ramassis d’amalgames et d’ignorance de la religion musulmane faisant du simple musulman cherchant à pratiquer sa religion correctement, un potentiel jihadiste  à surveiller.

 

Lire la suite...

GAZAstrophe en Palestine, l'EMF condamne le massacre !

Israël : Etat de barbarie moderne

Une semaine de massacres intensifs, 2 000 tonnes de bombes déversées, prêt de 200 morts, des milliers de blessés, des hôpitaux bombardés, des enfants et des femmes tués, des bureaux d'ONG détruits. Oui, vous l'avez deviné, nous sommes en Palestine et plus précisément à Gaza où la population subit depuis quelques jours un massacre des plus atroces qui puissent exister.

Les Etudiants Musulmans de France condamnent fermement ce massacre de l'Etat sioniste et affirment tout leur soutien aux Palestiniens et à la résistance palestinienne.

Les Etudiants Musulmans de France dénoncent le « communiqué de la honte » dans lequel le président François Hollande réaffirme son allégeance à Israël de la manière la plus soumise. Notre cher président nous précise « Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces. » Serait-il mal informé de la situation ? Ignorerait-il qu'à l'issu d'une semaine de « guerre », pour ne pas parler de massacre, il y a déjà 186 morts et des milliers blessés du côté palestinien et "seulement un mort" et une dizaine de blessés du côté sioniste ?

Cette position d'un président dont le pays est censé défendre les droits de l'Homme est totalement indigne à l'heure où le premier ministre assassin Netanyahu affirme qu' « aucune pression internationale » n'empêcherait les raids aériens sur Gaza.

 

Les Etudiants Musulmans de France dénoncent également la mollesse de la communauté internationale qui parle depuis bien longtemps mais qui n'a presque jamais agi face à ce terrorisme d'Etat.

Où est la communauté internationale ? A-t-elle oublié son discours et ses sanctions pour contrer Poutine il y a quelques mois face à la situation en Ukraine ? Qu'attendent les casques bleus de l'ONU pour intervenir comme ils savent le faire là où les génocides ont lieu ? L'Etat sioniste est réputé pour pratiquer l'apartheid et l'épuration ethnique au sein de son territoire, logique avec un président farouche défenseur de la colonisation et d'un pays dirigé par la droite israélienne, alors qu'attend l'ONU ? Quant à notre cher président Hollande serait-il au courant de cela ?

L'Etat terroriste d'Israël nous fera-t-il croire à nouveau qu'il cherche à se défendre alors que le ministre israélien de la défense affirme que l'opération militaire pour « éradiquer le Hamas » a comme objectif de prendre le contrôle des réserves de gaz de Gaza ?

Alors jusqu'à quand la communauté internationale et la France laisseront tout cela impuni ?

La Palestine s'est vu attribué depuis peu un bureau au siège des Nation Unis, désormais il est grand temps de passer à la vitesse supérieur après plusieurs années d'occupation et de reconnaitre enfin l'Etat Palestinien. Ce statut lui permettra de saisir la Cour Pénale Internationale, afin d'enquêter sur ce Génocide et de juger ses responsables.

L'EMF rappelle que le Droit est l'outil de la Liberté, de l'émancipation et non celui de l'injustice.

Le 29.11.2012 la France a pris une décision courageuse et juste, celle de voter pour l'admission de la Palestine aux Nations unies comme État non membre. N'est-il pas venu le temps, Mr le président, de reconnaître à présent officiellement l'état de la Palestine et de voter pour des lois punitives contre la politique coloniale Israélienne.

L'EMF appelle donc tous les Etats et notamment les Etats membres permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unis à prendre les mesures justes et nécessaires afin de stopper ce massacre. Et enfin ouvrir de vraies négociations qui déboucheront incontestablement et de manière certaine à la reconnaissance de l'Etat de Palestine comme l'a été il y 66 ans l'Etat d'Israël. Cette dernière est la seule façon juste et diplomatique d'apporter la paix dans cette région du monde. La Palestine a le droit à la Souveraineté et à l'Indépendance comme n'importe quel autre Etat.

Au nom de la dignité humaine et de la Paix, les Etudiants Musulmans de France interpellent la communauté internationale afin de prendre ses responsabilités face à ce peuple palestinien opprimé et massacré.

Notre soutien au peuple opprimé de la Palestine restera inconditionnel et permanent tant que cette injustice perdurera. Nous la dénoncerons par tous les moyens légaux au même titre que les réactions partisanes de la communauté internationale. Nous rappellerons à qui veut l'entendre et en priorité à tous nos dirigeants et élus que la France est et doit rester un ambassadeur de la justice, de l'égalité, des droits de l'Homme et doit l'assumer quelque soit la situation.

Etudiants Musulmans de France

Sorbonne : dérapage islamophobe

 

Sorbonne : dérapage islamophobe

  01 octobre 2014

Nous apprenons avec regret que le mardi 16 septembre 2014 une étudiante de Paris I Panthéon-La Sorbonne, inscrite en Licence 3 Géographie a été discriminée et humiliée publiquement par une enseignante. Son seul « crime » a été de couvrir ses cheveux ! En effet cette enseignante l'a questionnée devant ses camarades sur sa volonté de garder son voile durant les travaux dirigés.

Lire la suite...

10 Ans après…

Le législateur français a arraché à la femme musulmane le 15 mars 2004, ce que le Reich allemand, arracha à la France entre 1940 et 1945, à savoir une partie d'elle-même en touchant à son intégrité. En effet, ce que représente l'Alsace-Moselle pour la France, est ce que représente le voile pour la femme musulmane : une part de son identité.

En touchant au voile de la femme, il est venu violer les droits fondamentaux comme le droit de disposer librement de son corps et le droit de manifester librement sa religion. Une loi stigmatisante justifiée par la « laïcité ». Cette même laïcité qui est sensée garantir à chaque citoyen le droit de choisir et de manifester librement ses convictions religieuses sans risquer d'être stigmatisé et dans la stricte neutralité de l'Etat.

Cette loi d'exclusion a amorcé une réelle fissure dans la nation, alimentant des discours haineux et des discriminations. Cette dernière a remis en cause le vouloir vivre ensemble Français. En effet, cette loi du 15 mars 2004 n'a été que le début d'une très longue série de mesures toutes aussi discriminantes les unes que les autres. Rappelons nous de loi de 2010 interdisant le port du voile intégral dans les lieux publics, de la circulaire de Chatel 2011 interdisant aux mères voilées d'accompagner les enfants dans les sorties scolaires, la proposition de loi parlementaire de 2013 visant à l'interdire le voile pour les employé-e-s des établissements privés de la petite enfance, ainsi que pour les nounous exerçant leur profession à domicile ! Et ce fameux rapport du Haut Conseil à l'Intégration (HCI) préconisant l'interdiction du voile dans les universités sans oublier les décisions de justices scandaleuses des deux Cours d'appel jugeant l'affaire Baby-Loup.

Aujourd'hui la vulnérabilité de la femme musulmane est à son apogée. Cette femme est non seulement exclue de l'instruction dans le second degré, exclue du marché professionnel et plus largement de la société mais également cibles d'agressions morales devenues banales dans ce triste paysage français. Et pire encore elles sont devenues victimes d'agressions physiques, pensez à ces femmes voilées d'Argenteuil, de Reims, d'Orléans et, dernièrement, de Bourges.

Après avoir dressé ce triste bilan 10 ans après la loi du 15 mars 2004, EMF, dénonce toutes ces agressions, discriminations, humiliations et soutient les femmes musulmanes dans la revendication de leurs droits afin d'être reconnues en tant que femmes et citoyennes françaises à part entière.

EMF demande l'abrogation de cette loi islamophobe, car une telle mesure ouvrira une nouvelle ère beaucoup plus propice au vivre ensemble. Nous avons l'espoir que ce fléau qui a touché la France, il y a déjà plus de 10 ans soit éradiqué à l'avenir.

Newsletter

Abonnez vous gratuitement à notre Newsletter

Agenda

Aucun événement

Faites un don