Notre histoire

Il était une fois l'EMF ...

Crée en 1989 sous le nom de l’UISEF (Union islamique des étudiants de France), elle prend le nom d’EMF en 1996. En effet, le contexte français et international change faisant du terme « islamique » un mot suscitant des amalgames et constituant un rempart contre toute possibilité de dialogue et de collaboration. De plus, la composition même des membres de l’association évolue, elle n’est plus constituée de membres de passage en France mais bien de membres français ou étrangers s’installant en France. L’enjeu est donc l’acceptation d’une identité religieuse nouvelle dans le champ socioculturel français. Bien qu’elle changea de nom et qu’elle se fixa de nouveaux objectifs, l’EMF restait néanmoins une association créée par des étudiants au service de l’étudiant dont la devise est : « un droit n’est jamais perdu tant qu’il y a quelqu’un pour le revendiquer ».

L’UISEF fait ses débuts à Bordeaux et Limoges. Puis en 1990 c’est Nancy qui rejoint le mouvement, suivie par Grenoble et Lille en 1991. Mais la multiplication des sections ne s’arrête pas là et en 1994 deux sections autonomes sont créées (Besançon et Toulouse) et 5 non autonomes* (Montpellier, Nice, Pau, Paris et Strasbourg) qui se joignent à l’UISEF! Au jour d’aujourd’hui, l’EMF compte 21 sections du Nord au Sud et d’Est en Ouest ! De même que les créations de sections se succèdent, les équipes également. En effet, le propre de la condition étudiante et que c’est une situation temporaire, le renouvellement est constant ! C’est ainsi que cette association a vu défiler 9 présidents nationaux et leur équipe bien entendu ! Ne manquons pas de les citer, les premiers ont posé les fondations de l’association : Fouad Alaoui, Embarek Guerdam, Charafeddine Mouslim, Fethi Bellabdelli, El Hadji Babou Bitèye, Khalil Ould el Mounir, Abdelkarim Medjahed, Abdoulaye Sarr et l’actuel président Anas Saghrouni.

En 1996 a lieu le premier séminaire national ! Rendez-vous annuel incontournable des membres de toutes les sections ! Riche en diverses nationalités, l’EMF est un réel carrefour culturel entre les étudiants internationaux et français et même au sein des étudiants français car tous d’origines différentes. Certes, les membres fondateurs étaient tous internationaux mais au fil des années, les objectifs portés par la structure font que beaucoup d’étudiants (musulmans ou non) se sont retrouvés au sein de celle-ci. L’EMF a également développé des partenariats locaux, nationaux, européens et internationaux. Parmi ses partenaires de longues dates, citons Animafac, la commission Islam et laïcité, la FAGE, AFRICAPAC, le MRAP, la Ligue des Droits de l’Homme, le British Council, l’ENAR, le CIEMI (Centre d’information et de recherche sur les migrations internationales) ou encore le FEMYSO (dont elle est membre fondateur).

Le nom d’EMF a souvent fait polémique notamment lors des différents événements à l’étranger (guerre du Golfe, attentats du 11 septembre etc…) mais elle a su démontrer que les valeurs musulmanes sont compatibles avec les valeurs républicaines et qu’elle avait toute sa place au sein de l’université, dans le respect de la laïcité et de la liberté. Nos aînés avaient bien compris ce principe et un de leur but était bien de démystifier la présence musulmane en France et de montrer qu’il existait bien un islam de France pouvant s’adapter au contexte français. Comme le dit Mahmoud Doua (membre fondateur d’EMF) « la diversité, l’interculturel, les sociétés métisses… le sujet est aujourd’hui à la mode… EMF a été l’une des premières à se positionner sur ce terrain alors qu’à l’époque on ne parlait que d’assimilation ». L’EMF c’est aussi être avant-gardiste ! C’est dans cette optique que l’EMF œuvre depuis sa création en organisant des colloques, des conférences ou encore des tables rondes afin de réfléchir sur des thèmes d’actualité quels qu’ils soient.

Mais elle revendique aussi une action syndicale afin de mieux représenter les étudiants et défendre leurs droits. Enfin son action sociale est aussi un de ses points forts avec notamment les distributions de colis alimentaires. La plupart des anciens membres sont actuellement docteurs, enseignants-chercheurs, médecins, pharmaciens, chefs d’entreprises ou encore cadres. Leur engagement a en effet été une valeur ajoutée à leur cursus et en aucun cas un frein dans leurs études. Alors n’hésitez pas à nous rejoindre, vous aussi vous pouvez participer à l’écriture de cette merveilleuse aventure !

*Section devant passer une période d’essai et ne pouvant jouir des mêmes droits qu’une section à proprement parler. Seules Montpellier, Paris et Strasbourg sont actuellement des sections. Par ailleurs, ce système de mise à l’essai n’existe plus dans les statuts actuels de l’EMF.

Newsletter

Abonnez vous gratuitement à notre Newsletter

Agenda

Aucun événement

Faites un don