Amiens is back !

Abritant des trésors inestimables, Amiens révèle un potentiel à exploiter,

Motivés comme jamais, malgré les difficultés,

Inaugurer la reprise ils souhaiteraient.

Etudiants engagés, de leur temps ils sont prêts à donner, avec

Notre éthique comme moteur,

Sur ces terres ils souhaiteraient voir le nom d'EMF briller.

« La petite Venise du nord » accueille en son sein une section emfienne qui, après avoir été délaissée, va bientôt renaître de ses cendres. Une équipe motivée et déterminée se lance dans le relancement de cette section qui aura lieu très prochainement. On leur souhaite beaucoup de courage et bon retour parmi nous.

 

Enfant - Plume d'Etudiants

L’âme d’un aventurier, le cœur empli d’entrain pour la découverte, une fougue de jeunesse, trois éléments qui m’ont fait me retrouver dans cette contrée des vastes campagnes françaises verdoyantes. Une randonnée comme tant d’autres, là où les fleurs diffusent de leur bon parfum pour qui voudra bien le sentir. J’avais pensé à tout, en particulier à mes jumelles, cet artefact qui propulsait ma vue par-delà les horizons. Mon activité préférée, comme à chacune de mes vadrouilles : me tenir immobile, face à la création de Celui qui, de par Son œuvre, nous émerveille à mesure que s’ouvre notre cœur. Voilà que j’apercevais au loin un chevreuil, se délectant probablement d’une plante qui lui était destinée. A cet instant, tous mes sens s’agitaient pour me faire vivre ce moment comme un instant unique.

 

Lire la suite...

Laurence Rossignol : La ministre qui voulait libérer les femmes de l'esclavage

Pas une semaine ne passe sans qu'un politicien français, de gauche comme de droite (l'union est sacrée quand il s'agit de s'attaquer aux musulman-e-s), ne dérape dans les médias en s'attaquant à l'islam et plus spécifiquement aux musulmans de France. Cette semaine, c'est au tour de la Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes (sic). Interrogée au sujet des maisons de mode qui commercialisent des voiles et foulards, celle-ci déclara :

« Il y a des femmes qui choisissent [de se voiler], il y avait aussi des nègres américains qui étaient pour l’esclavage. […] Je crois que ces femmes sont pour beaucoup d’entre elles des militantes de l’islam politique. Je les affronte sur le plan des idées et je dénonce le projet de société qu’elles portent. Je crois qu’il peut y avoir des femmes qui portent un foulard par foi et qu’il y a des femmes qui veulent l’imposer à tout le monde parce qu’elles en font une règle publique. »

En quelques mots, elle a réussi à avoir des propos islamophobes, sexistes, paternalistes et négrophobes. Tout cela de la part d'une ministre ! Dans le même temps, on continue d'affirmer que l'islamophobie d'Etat n'existe pas et que ça ne relève que du fantasme de certains. Devrions-nous nous étonner de cette déclaration quand on sait que Manuel Valls déclara également dans les antennes d'Europe 1 en 2013 que « le voile doit rester pour la République un combat essentiel » ?

Cette ministre fraîchement nommée ne semble pas réaliser la responsabilité de son poste et des propos de haine qu'elle vient de prononcer. Elle qui pourtant vient tout juste de lancer la campagne officielle du gouvernement intitulée #TousUnisContreLaHaine. Un comble pour une personne qui semble vouloir, et c'est là le problème de l'éternel paternalisme politique, penser à la place des femmes musulmanes. Elle qui doit sûrement imaginer que la femme musulmane voilée est encore esclave de son mari ou de son milieu social, qu'elle se voile sous la pression familiale, qu'elle est oppressée et que cette pauvre voilée n'attend qu'une chose, c'est d'être libérée de ce joug par notre chère ministre. Cette ministre qui ne semble pas se rendre compte que cet argumentaire dépassé date de l'époque coloniale et était employé par l'Etat colonial français pour tenter d'imposer ses idées (la fameuse laïcité tolérante et les Droits de l'Homme) à une société qui n'en voulait pas. Combat colonial perdu après une lutte acharnée des peuples du Maghreb qui se sont battus pour la préservation de leur identité religieuse.

Aujourd'hui, notre chère ministre semble oublier que les françaises de confessions musulmanes voilées sont libres et indépendantes, qu'elles se voilent par choix personnel et que le fantasme consistant à croire que celles-ci veulent importer la charia en France en islamisant les consciences à travers le voile n'existe que dans la tête de notre pauvre ministre.
Ces propos intolérables et indignes d'une ministre doivent impérativement être sanctionnés. Une pétition lancée par des militants anti-racistes a déjà recueilli plusieurs milliers de signatures. N'hésitez pas à relayer cette pétition.

Ayyoub M. 

Retour sur l'Etat Islamique et les actions de la "communauté internationale" : Qui fait quoi et dans quels cadres

EMF a à coeur de laisser la parole à ses membres pour qu'ils s'expriment. La rubrique Tribune libre accueille des textes et des productions des membres sur des sujets et des thématiques d'actualité. Cette semaine, une membre a voulu revenir sur les conflits qui sévissent au Moyen-Orient et plus particulièrement en Syrie et en Irak. Elle propose ici une synthèse concise mais non exhaustive de ses recherches sur l'Etat Islamique et de l’action de la communauté internationale. Que fait la Turquie? Quel est le rôle de la Russie? D'où vient l'Etat Islamique? 

Lire la suite...

Newsletter

Abonnez vous gratuitement à notre Newsletter

Agenda

Aucun événement

Faites un don